Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

[IMPEACHMENT] Le cas Trump divise l’opinion publique

Après deux mois d’enquête, la commission parlementaire a rassemblé des « preuves accablantes » à l’encontre de Donald Trump. Mercredi 18 décembre, un vote historique de la Chambre retient deux chefs d’accusation contre le président américain. L’opinion public est divisée. 

Le président américain Donald Trump, à la Maison Blanche le 9 octobre 2019

La lutte féroce entre Donald Trump et les démocrates s’est déplacée mercredi, avec les premières auditions publiques au Congrès américain dans le cadre de l’enquête visant à destituer le président républicain, soupçonné d’abus de pouvoir. 

L’affaire de l’impeachement creuse des tranchées un peu plus profonde dans l’Amérique déjà divisée de l’ère Trump. Le chef d’Etat, soupçonné d’avoir demandé au président ukrainien d’enquêter sur son rival politique Joe Biden, fait depuis septembre d’une enquête au Congrès initiée par le camp démocrate. Dans l’Iowa rural, Mark est persuadé que son président est victime d’un complot. Cet électricien de 35 ans déclare lors d’un échange sur Twitter avoir été voté en 2016, pour la première fois de sa vie en faveur de président américain actuel. « Trump était un outsider. Les démocrates l’attaquent juste parce qu’il veut faire des réformes qui ont du sens. »

Sur Twitter, les soutiens du président s’affichent. Carton à la main ou sur un bout de table, et postent des photos de leur vote contre la procédure de destitution. Ici, John Ratcliffe explique « s’il y a un moment où voter ‘non, pas du tout’, c’était maintenant »

Malgré les révélations et les témoignages, les républicains soutiennent Donald Trump. De  plus le sénat américain étant majoritairement composé de républicains, ce procès de destitution n’inquiète pas les citoyens. 

Jill, une citoyenne américaine, actuellement en déplacement à Paris, trouve à cette affaire un certain acharnement qu’elle juge inutile. « Moi je pense qu’ils auraient dû dépenser tout cet argent et énergie à faire quelque chose qui valait la peine, par exemple arrêter le Child trafficking. C’est tout ce que j’ai à dire ». 

Une question de principe pour les démocrates

Si les sympathisants démocrates étaient, eux, hésitants au sujet de l’Impeachment, ils en font désormais une question de principe, explique Ryan, un ingénieur du Texas. « On ne sait pas ce que ça va donner, mais si on ne fait pas cette procédure de destitution, cela revient à dire ‘ce qu’il a fait c’est ok’. Et ça, c’est encore plus dangereux ». 

Avec les auditions techniques, les élus démocrates espèrent exposer au grand jour les méfaits de Donald Trump et convaincre les Américains encore indécis que le président mérite d’être destitué. 

Pierre Martin, professeur de sciences politiques à l’Université de Montreal et directeur de la Chaire études politiques et économiques américaines, s’intéresse à l’évolution des sondages : « l’ensemble des sondages sur la destitution du président permet de constater que le mouvement perçu par le président Trump en sa faveur est essentiellement le fruit de sa fertile imagination ». En effet, l’appui à son Impeachment et à sa destitution continue de supplanter l’opposition par une marge mince mais tenace.

Parmi les 85% qui ont une opinion forte sur le sujet, d’après la chaîne de télévision CNN et Fox News, 50% des répondants seraient favorable à l’impeachment et à la destitution de Donald Trump. 

Laura Ouvrard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :